Canada

Après avoir parcouru plus de 6000 km en stop d’Est en Ouest au Canada, nous souhaitions vous faire part d’un bilan du Canada dans une première partie mais aussi vous donnez des astuces et conseils utiles dans une seconde partie pour un voyage à petit budget et en stop.

Notre Bilan du Canada

  • La population

L’une des particularités du Canada et ce qui rend ce pays attractif aux yeux des étrangers est notamment la gentillesse de ces habitants. Mention spéciale aux Québécois, qui ont tous été plus accueillants, généreux et toujours prêts à nous aider. Nous avons vraiment rencontré des personnes extraordinaires tout au long de notre voyage.

  • Les paysages

Le Canada est le deuxième plus grand pays du Monde. Autant vous dire que la traversée d’Est en Ouest vous permet de voir du paysage. Si vous souhaitez partir là-bas, il faut que vous soyez un minimum amoureux de la nature, sinon vous allez très vite vous ennuyer. Vous serez séduits par l’immensité des montagnes et des forêts, mais aussi par la diversité faunique et sa proximité. Amateurs de montagnes, d’authenticité, de lacs, de forêts, ce pays saura satisfaire tous vos intérêts.

Revelstoke

british columbia

british columbia

marmottes

  • Nos coups de cœur

Pas de grande surprise mais notre plus grand coup de cœur a été le Lac Moraine qui se situe dans les Rocheuses dans la région d’Alberta, près du lac Louise, très beau également.

british columbia

N’étant pas des grands fans des grandes villes Canadiennes, nous avons décidé d’aller sur une île à côté de la fameuse île de Vancouver, sur l’île Salt Spring qui nous séduit par sa facilité de vie, sa douceur, son artisanat et son coté hippie.

Les bières locales et surtout les microbrasseries comme la Korrigane.

Manitoulin Island pour son côté sauvage, puisque la première vraie ville se situe à 2 heures de route, ce qui est représentatif de l’étendue des paysages et de la faune.

woofing

Et bien sur notre ville coup de cœur restera Quebec City !

quais

  • Ce que nous avons moins aimé

Les villes qui nous ont déçues de par l’insipidité de l’architecture, la perpendicularité des rues et le manque de personnalité des maisons toutes trop proches les unes des autres.

calgary

La région de Saskatchewan et de Manitoba que nous avons traversé en 14 heures dont les routes allaient tout droit sans aucun village, aux milieu d’hectares de monoculture à échelle industrielle.

Les distances faramineuses à parcourir sans voiture car nous n’avons pas pu voir tout ce que nous voulions voir à cause de notre mobilité et du manque de transports.

Trucs et astuces

SE LOGER PAS CHER
  • Vivre en immersion dans des familles locales 

Le meilleur moyen de se loger et de mieux apprendre sur une culture, est de vivre au sein d’une famille de locaux. Pour cela il existe différents sites qui marchent très bien au Canada comme

Ces sites permettent aux voyageurs d’intégrer une famille qui a besoin d’aide (cela varie et peut être du jardinage, babysitting, construction, travail à la ferme…) en postant une annonce sur les différentes plateformes. En échange de 4 à 5 heures de travail par jour, les hôtes nous fournissent le logement et la nourriture.

C’est grâce à Workaway que nous avons pu découvrir Manitoulin Island (ON), Revelstoke (BC) ou encore Salt Spring Island (BC). C’est à notre sens le site le plus ergonomique, structuré et simple d’utilisation. Merci encore à nos hôtes pour leur accueil plus que chaleureux.

  • Le couchsurfing :

Pour les situations de « dépanne », le site couchsurfing (ayant aussi une application mobile contrairement aux sites précédents), vous permettra d’envoyer aux hôtes du site une demande de logement gratuite. Les personnes étant sur ce site ont simplement envie d’échanger avec d’autres cultures mais aussi de rendre service.

  • Le camping 

Si vous voyagez au Canada, vous ne manquerez pas de constater que la pratique du camping chez les Canadiens est plus que rependue. Cela s’explique notamment par l’immensité de la vie sauvage et les longues distances. Beaucoup de personnes au Canada disposent de camping-cars, plus grands et impressionnants les uns des autres (autrement dit nous faisons « pitié » en France avec la taille des camping-cars).

Si vous prévoyez de faire un voyage en sac à dos (et surtout en stop), emmenez avec vous le matériel nécessaire de camping autrement dit ; une tente, un sac de couchage, un drap de soie (car oui, les nuits sont fraiches surtout au milieu de la nature), un réchaud, des couverts, une bombe anti moustiques (même si nous ne sommes pas aux caraïbes, les moustiques sont TRES présents au Canada et peuvent vite vous faire vivre l’enfer), et éventuellement un spray anti-ours car ces mignonnes bébêtes sont très présentes au Canada et pas aussi tendres que Winnie L’ourson lorsqu’ils se sentent menacés. Malheureusement nous n’avons pas eu la chance d’en voir lors de notre séjour.

tent

camping haut des cotes

  • Dormir dans un jardin 

Nous l’avons expérimenté, une fois de plus le matériel de camping est plus que nécessaire. Bien entendu il faut d’abord avoir créé une relation avec les personnes à qui vous demanderez de planter votre tente, certains vous proposeront d’eux même (merci encore à Mike et sa famille de nous avoir hébergé à Sault Ste Marie où nous avons passé une super soirée).

MANGER PAS CHER

  • Les casinos

Les Casinos sont omniprésents en Amérique du Nord. Beaucoup de personnes aiment jouer aux jeux d’argent et dépensent des sommes folles (nous avons eu l’expérience d’un de nos « rides » qui nous a pris en stop qui a dépensé 2500 dollars en une soirée).

Afin d’attirer plus de clients, les casinos proposent des buffets à faible coûts et plutôt bons. Une aubaine pour nous qui détestons les jeux d’argent mais qui aimons bien manger.

  • Tim Hortons

« Timmy », comme l’appelle les canadiens, fait partie intégrante de la culture Canadienne. Même principe que Starbuck mais uniquement au Canada et pour beaucoup moins cher. En effet vous pourrez manger des bagels au cream cheese pour moins de 1,50 dollars, boire des cafés pas chers, vous laissez tenter par des petites sucreries.

En plus d’être bon, pas cher, et très apprécié des locaux, Tim Hortons bénéficie d’une fondation qui permet aux enfants dont les parents n’ont pas les moyens de partir en camp d’été. Un pourcentage du prix des boissons est reversé direction à cette association.

tim hortons

  • Le Woofing

Nous en revenons toujours au même point ; l’immersion dans les familles qui en théorie en l’échange de l’aide demandée, vous fournissent les repas. Mais il ne faut pas hésiter à en parler directement avec la famille en arrivant afin de déterminer si vous prenez tous les repas avec eux et combien par jours.

FAIRE DU STOP

 

Il est tout à fait normal d’appréhender de faire du stop et de ne pas être rassuré. Afin de réduire ce stress, et de faire en sorte que tout se passe bien, voici quelques petites astuces :

  • Toujours prévoir de quoi manger
  • Se mettre dans des espaces visibles au loin et où les gens peuvent se garer
  • Pour les autoroutes, se mettre à l’entrée des sorties ou aux stations essences mais surtout pas sur l’autoroute,
  • Faire des panneaux indiquant votre destination ou une grande ville sur le chemin
  • Se munir de votre plus beau sourire
  • Ne pas hésiter à poser quelques questions au conducteur avant de monter (ex : ça roule bien aujourd’hui, tu viens d’où, comment tu t’appelles) cela permet d’entrée de jeu de se faire une idée du conducteur avant de monter dans sa voiture
  • Eviter les grandes villes (car toutes les routes se croisent et la probabilité que les gens aillent au même endroit que vous sont faibles, et les espaces pour se garer rares)
  • Ne jamais accepter de petits « rides » qui pourraient vous détourner de votre trajectoire

b.c

 

 

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :