Première semaine à Berkeley, dans la baie de San Francisco, et notre sortie à Point Reyes

Nous avons décidé de rester un peu plus d’un mois du côté de San Francisco, en choisissant d’être au pair.

Nous habitons dans un quartier résidentiel situé à Berkeley, qui est une ville dans la baie de San Francisco, relativement bien desservie par le métro, BART.

BART où le réseau de métros de la baie de San Francisco 

Le réseau de métro de San Francisco est extrêmement grand ; la carte ne permet pas de bien se rendre compte des distances mais par exemple il nous faut de porte à porte 1h30 pour aller de chez nous jusqu’à la station Powell, au centre de San Francisco. Uber marche également très bien ici, mais nous ne conseillons pas de prendre un uber pour aller d’une ville à une autre pour des raisons budgétaires. En revanche, Uber peut se révéler très pratique dans une même ville car les stations de métro sont très éloignées, et pas forcément proches des principales activités de San Francisco.

map san francisco

Berkeley

Dès le second jour, nous sommes allés visiter le centre de Berkeley, où nous avons pris une carte sim locale très facilement, disposant de beaucoup de fonctionnalités pour pas très chere. Notre précédente hôte à Salt Spring nous avait dit que Berkeley était beaucoup plus « hippie » que San Francisco, et effectivement nous avons été agréablement surpris (surtout après ce long trajet en bus….  ). Contrairement aux grandes villes du Canada, Berkeley et les environs disposent d’une grande personnalité.

berkeley

 

En effet nous sommes arrivés en plein pic de chaleur complètement inhabituel pour San Francisco qui normalement a des températures avoisinant les 20 degrés, et non pas 37 degrés à l’ombre.

Nous avons rencontré beaucoup de gens dans la rue avec qui nous avons bien parlé, nous nous sommes aussi vu offrir plusieurs bouteilles d’eau fraiches, des glaces (chose que l’on ne verrait jamais en France malheureusement).

Berkeley regorge de restaurants plus « green » les uns que les autres ; végétariens, amateurs de bio ou de cuisines étrangères, vegan, tout le monde s’y retrouvera dans ce paradis de la nourriture.

En continuant notre balade, nous sommes arrivés dans une université gigantesque, à l’Americaine, qui nous a tous déjà fait rêver plus d’une fois à la télé. Les nombreux bâtiments sont tous entrecoupés de verdure, mais aussi de parcs où on peut faire d’étonnantes rencontres.

university california

university

squirrel

En clair si vous souhaitez profiter de San Francisco et ses alentours, nous recommandons de vous loger (au mieux en woofing) à Berkeley, et North Berkeley. A un bloc (et oui ici nous parlons en blocs, c’est plus simple car toutes les rues sont perpendiculaires), nous avons une microbrasserie donc qui brasse sa bière localement, une boutique de bagels et ses « cream cheese »s maison, des sushis, des cafés etc mais aussi des jardins communautaires …tout çà dans un quartier résidentiel calme, à 15 minutes de marche de métro.

beergarden

Point Reyes 

Ce que nous avons constaté et qui change relativement de la France, c’est la proximité de la vie sauvage en Amérique du Nord qui est omniprésente.

Pour notre premier weekend nous avons décidé de rester avec notre famille d’accueil le Dimanche, et d’aller à Point Reyes, situé à 1H30 de route de Berkeley. Il nous tardait plus que tout de voir les côtes californiennes, ses reliefs et ses grandes plages !

Le Nord de la Californie dispose de deux saisons un peu particulières que les habitants qualifient de « saison verte » et « saison marron ». En effet l’été il ne pleut pas du tout, et le paysage semble changer complètement puisque toutes les collines deviennent marron. Mais cela ne gâche pas le charme du paysage, qui sur la route a changé plusieurs fois passant de la ville aux petits villages aux routes sinueuses et très vertes dans la forêt pour finalement arriver sur des collines arides.

point reyes

Nous avons trouvé que Point Reyes était un peu le Cap Ferret de la Californie, avec sa plage à perte de vue mais ayant la particularité d’avoir des falaises et des collines derrière. Si vous ne disposez pas d’une voiture, l’accès à cette merveille de la nature ne sera pas envisageable en transports en commun. Aussi, prévoyez de marcher environ 30 minutes pour accéder à la plage, et aussi de croiser des serpents (pour le plus grand bonheur de Lulu).

point reyes

point reyesPour le moment nous sommes très excités à l’idée de vivre ici et continuons d’explorer pour vous réservez un bel article sur San Francisco.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :