Nos premiers pas au Québec

Une arrivée au Canada particulièrement mouvementée

En descendant de l’avion nous étions tout excités jusqu’à ce que l’immigration lui demande d’aller dans un bureau afin de poser des questions complémentaires. On a toujours un petit stress quand il faut répondre aux questions d’un agent des forces de l’ordre. Cependant après 1h30 d’attente et de discussion, nous avons été autorisé à entrer sur le territoire Canadien.

Nous nous sommes dirigés vers le carrousel pour récupérer nos sacs. Comme l’avion avait atterri depuis un bon moment, il ne restait presque plus aucun sac et Lulu prit le sien assez vite. Concernant Math, il y a des petits contretemps. Il réussit à prendre son sac sur le caroussel, et a cru s’être fait voler des affaires sur la poche avant et celles sur le côté. En ouvrant le sac, on s’est rapidement aperçu que ce n’était pas son sac. Nous avons vite deviné qu’une personne avait pris le sac de Mathurin par mégarde, et que la personne était déjà loin de l’aéroport.

Nous sommes allés ouvrir un constat d’irrégularité de bagage au bureau des réclamations avant de se diriger vers le bus qui nous a emmené chez nos premiers hôtes à Sainte Foy (15 km de Québec City).

dossier irrégularité

Dans le sac de Math se trouvait tous ses habits mais également le nécessaire pour le camping (tente, sac de couchage, gamelle, …). Il nous est donc impossible de quitter notre premier lieu avant d’avoir retrouvé son sac.

Nous avons donc passé une centaine de coups de fil sans réponse de la part de la compagnie Air Transat afin d’avoir des nouvelles de l’avancement de son dossier. Mathurin est resté plusieurs jours avec un seul caleçon, un jogging, un tee-shirt et un pull et sans nouvelles de son sac. Finalement nous l’avons reçu le 25 Juin, avec toutes les affaires à l’intérieur.

sac

Bien sur, cet imprévu ne nous a pas empêché d’être tout aussi curieux qu’avec un sac et nous sommes donc dès le premier jour partis à l’aventure. Quand ce type de situation vous arrive, car oui personne n’est à l’abri, la clé est de rester optimiste, et surtout en cas d’échange comme dans ce cas précis, de se dire que la personne a tout aussi besoin que vous de son sac.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :